unfuturdsaa intramuros // espace_mémoire & projet

//caroline jaecki

URGENCES > L’angoisse de la fin a instauré une sensation d’impatience dans notre société où l’efficacité règne en maître. La création s’automatise, les nouveaux outils se perfectionnent dans un besoin de contrôle permanent. Pourtant, il existe des temporalités parallèles à exploiter. Des temps comme celui de l’instinct, de l’expérience ou de la pause, du temps mort, à mettre au service de l’urgence créative.
En ouvrant ainsi de nouveaux horizons temporels, le temps compté peut-il devenir un moyen au service de la création ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *