unfuturdsaa intramuros // espace_mémoire & projet

//julie guignard

IMPOSER SA LIBERTÉ, UN PARADOXE MODERNE ? >Norme, « ensemble des règles de conduite qui s’imposent à un groupe social. » Les normes ont été élaborées et appliquées par l’Homme pour atteindre un degré optimal d’ordre au sein d’une organisation. Aucune culture ou manière de penser ne peut prétendre être universelle, et pourtant chacune veille à décider ce qui est considéré comme bien ou mal, tabou ou normal.
Saisissons-nous entièrement la réalité qui s’offre à nous ? Sommes-nous capable de passer à travers les filtres sociaux qui influencent nos actions et nos pensées ? Au sein du design graphique, la recherche et l’interprétation ne sont-elles pas plus importantes que l’information elle-même ?

2 Réponses de //julie guignard

  1. serge denneulin soumet :

    Julie,

    Voici quelques pistes pour alimenter ton travail d’écriture :

    Un lien traitant de la normalité et de la normativité

    Un florilège de mémoires des promotions antérieures :
    Clara Luneau (2013)
    Cyrielle Tricot (2013)
    Chimène Berthe (2014)
    Justine Vernier (2014)
    Jeanne Le Ruz (2017)

    Et quelques podcasts France Culture abordant différentes thématiques voisines de la tienne et archivés sur unfuturdsaa :
    – Faut-il se libérer des contraintes (1/4) : Faut-il croire à la liberté, Spinoza et Kant
    – Faut-il se libérer des contraintes (2/4) : La marche, une expérience paradoxale de liberté
    – Faut-il se libérer des contraintes (3/4) : Défier la loi, La figure du pervers
    – Faut-il se libérer des contraintes (4/4) : Obéir et désobéir à la loi
    – Le quotidien : Esclavage des temps modernes
    Le réel est-il supportable ?
    Les nouvelles figures de l’imposture
    Les nouvelles figures de l’engagement
    – Liberté chérie (1/4) : Imitation ou liberté de l’art
    – Liberté chérie (2/4) : André Gide, une liberté absolue
    – Liberté chérie (3/4) : Il est libre Marx
    – Liberté chérie (4/4) : Spinoza et la libre nécessité
    Pouvoir, autorité et légitimité
    Quand l’émotion l’emporte sur la raison
    – Quel réel ? (1/4) : La sociologie construit-elle le réel ?
    – Qui fait la loi ? (2/4) : Montesquieu, l’esprit des lois
    – Qui fait la loi ? (3/4) : Les procès de Kafka
    – Qui fait la loi ? (4/4) : Kant, le tribunal de la raison
    Sartre et la liberté
    Vivons-nous dans un monde sans autre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *