unfuturdsaa intramuros // espace_mémoire & projet

//caroline_wang

caroline

DIALECTIQUE DE L’ÉCART.
L’autre, c’est l’étranger, c’est celui qui me diffère. Nous sommes deux êtres distincts. J’ai mon histoire, mes valeurs, ma culture, il a les siennes. Quand je le rencontre, il se passe quelque chose entre nous. C’est parce que nous ne sommes pas identiques que la rencontre a lieu. La différance, c’est l’écart rend possible le dialogue.
Que se passe-t-il entre deux individus ?
Est-ce notre rôle que de maîtriser cet entre-deux, cet espace d’échange par le biais d’une interface ? Devons nous nécessairement réduire l’écart pour rapprocher des êtres ou vaut-il mieux valoriser cette distance et maintenir le juste espacement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *