unfuturdsaa intramuros // espace_mémoire & projet

//charlotte_farkas

charlotte

SOUVENIRS SENSORIELS.
On peut distinguer deux formes de mémoire : la mémoire volontaire (liée à l’intelligence) et la mémoire involontaire (liée aux sens). La mémoire involontaire, préoccupation proustienne, fait appel à l’inconscient, au hasard, à l’imprévu. Elle est étroitement liée à la perception sensorielle, soit très individuelle.

Mémoriser, inscrire en nous des souvenirs, est un mouvement fluide, un flux continu, qui évolue dans une succession de phases d’actualisation et de phases d’enfouissement et d’oubli. Le souvenir a une visibilité différente à chaque fois qu’on le réactive et subit alors des altérations dans le temps.

Comment réanimer le souvenir, reconstruire des correspondances ? Quel est l’embrayeur, déclencheur du souvenir ? Des indices visuels, sonores, olfactifs… ?

3 Réponses de //charlotte_farkas

  1. serge denneulin soumet :

    Charlotte, connais-tu le travail de recherche de Jeanne Riot, dans divers champs du design ?

    http://www.jeanneriot.com/Se-Souvenir

  2. serge denneulin soumet :

    Charlotte, à propos de la démarche du photographe Maurice van Es dont l’angle de vue est le souvenir…

    http://creative.arte.tv/fr/maurice-van-es

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *